Vivre la Marche Évangélique

Une des grandes réalisations du Sanctuaire de Beauvoir est bien sa Marche Évangélique. Cette originalité de Beauvoir permet aux pèlerins de vivre une activité pastorale unique. Ceux-ci, regroupés le plus souvent, vont d’une scène à l’autre. Un animateur y fait une courte méditation, une prière, et c’est en chantant qu’ils se dirigent vers la prochaine scène. Que d’âmes ont été touchées et consolées en faisant cette Marche !

Prenons le temps d’approfondir chacune de ces scènes.

Le bon Pasteur

La première scène de notre Marche évangélique est la scène du Bon Pasteur. Cette scène nous permet d’identifier dès le départ le message principal qui sous-tend chacune des huit scènes, c’est-à-dire : « Le Dieu que Jésus nous révèle est un Dieu d’Amour inconditionnel et un Dieu de Vie ».

La Samaritaine

La scène de la Samaritaine nous montre Jésus accueillant, avec un regard d’amour, une femme dont la condition matrimoniale était irrégulière. Il lui révèle qu’Il est la Source de la vie. Il nous apprend ainsi à accueillir toute personne, sans la juger, en l’aimant telle qu’elle est.

L’Agonie

Jésus, en agonie au jardin de Gethsémani, nous révèle qu’Il est pleinement un être humain, avec ses peurs, ses souffrances, ses doutes, etc.. Dieu n’a pas soustrait son Fils à la passion, mais Il lui a inspiré le courage et la force nécessaires à l’accomplissement de sa mission.

Le Calvaire

La scène de la mort de Jésus nous rappelle qu’en mourant sur la croix, Jésus nous apporte le Salut. Cette mort devient un acte d’Amour et d’Espérance. En effet, le Père, Dieu d’Amour et de Vie, le ressuscite, nous apportant ainsi l’Espérance qu’en suivant le Christ, nous ressusciterons nous aussi.

La multiplication des pains

Deux messages importants se dégagent de cette scène. Tout d’abord le Christ nourrit notre âme de son Corps et de son Sang. Il le fait inconditionnellement par l’Eucharistie. Et Il nous invite au don de nous-mêmes dans le partage et le service.

Jésus et les malades

Très sensible à la misère et à la détresse, Jésus s’est penché sur les malades. Aujourd’hui, le Christ continue de vouloir nous guérir. Mais c’est notre foi et notre confiance qui lui permettent de nous secourir.

Jésus et les enfants

Jésus aime les enfants. Celui-ci voit en eux les belles attitudes de confiance, d’émerveillement, de simplicité et de pureté. Il nous invite à cultiver ces attitudes qui doivent traverser toute notre vie.

Les disciples d’Emmaüs

Cette dernière scène de la Marche Évangélique nous invite à découvrir le Christ vivant au milieu de nous. Il marche à notre rythme sur nos routes. Il se donne à reconnaître principalement dans la fraction du pain et dans la méditation des Saintes Écritures.

Source :

Sanctuaire du Sacré-Coeur de Beauvoir HISTORIQUE : Une histoire de cœur;
Textes : Père André Lamontagne, s.m., et Madame Christiane Vallée; Édition février 2009.